Messages d'invitation

Lors de la dernière Assemblée Générale de la Fédération Mondiale des Sourds (FMS) , la Fédération Nationale des Sourds de France (FNSF) s’est vue confier le privilège d’organiser à Paris le XVIIIème Congrès Mondial de la Fédération Mondiale des Sourds (FMS) , du 23 au 27 juillet 2019.

La Fédération Mondiale des Sourds (FMS), fondée à Rome le 23 septembre 1951, est une organisation non gouvernementale internationale.

Par son réseau de 135 associations nationales affiliées, elle représente près de 70 millions de sourds dans le monde.

Sa mission est de promouvoir les droits des personnes sourdes afin qu’elles puissent jouir de la pleine citoyenneté dans tous les domaines de la vie en société, ce qui inclut le droit à l’autodétermination, l’éducation en langue des signes, le droit à l’emploi.

La Fédération Mondiale des Sourds (FMS) dispose d’un statut consultatif auprès de l’ONU et est un membre fondateur de

l’International Disability Alliance. Le thème du Congrès, "Le droit à la langue des signes pour tous" souligne que la pleine jouissance des droits linguistiques est essentielle pour une meilleure inclusion de la communauté sourde dans la société

Ce thème s’articule autour de 3 axes :

  • Le principe du « droit à la langue des signes pour tous » ne doit pas être uniquement reconnu dans les traités et plans d'action internationaux mais doit se traduire en actes. Actuellement, cela se met en oeuvre par l’application de la Convention des Nations Unies relative aux Droits des personnes handicapées ratifiée par plus de 170 pays, et par l’Agenda 2030 qui fixe des objectifs de développement durable pour promouvoir un monde plus équitable.
  • Le principe du « droit à la langue des signes pour tous » est complémentaire à la proclamation par l’UNESCO de l’année 2019 année des langues autochtones. Cela permet de démontrer que toutes les langues des signes doivent être reconnues comme langues à part entière au même titre que les langues orales.
  • Le principe du « droit à la langue des signes pour tous » profite à la société toute entière – le congrès est ouvert à tous !

Avec près de 3000 participants attendus au Congrès Mondial de Paris, il s’agira du plus grand rassemblement de sourds et de malentendants jamais tenu en France et en Europe.

Le Congrès Mondial permettra de reconnaître la diversité de la communauté sourde par la représentation de tous ses groupes : enfants, jeunes, personnes âgées, femmes, personnes sourdes handicapées, sourds-aveugles, lesbiennes, gays, bisexuels, communauté transgenre et intersexe, enfants entendants de parents sourds (CODA), parents d’enfants sourds, professionnels travaillant avec la communauté sourde. Il est important que nous travaillions en collaboration pour atteindre des résultats tangibles en vue de la reconnaissance et du respect des droits des sourds.

 

Nous sommes impatients de vous accueillir au XVIIIème Congrès Mondial de notre Fédération.

Chaleureusement,

Mr. Colin Allen

Président de la Fédération Mondiale des Sourds (FMS)

 


 

Sous le haut-patronage du Président de la République et avec le soutien du Ministère des Affaires Sociales, de l’Education, du Travail, et de la Culture, nous allons de nouveau accueillir à Paris - notre prestigieuse capitale - le XVIIIème Congrès Mondial des Sourds en France, organisé pour la première fois en 1971. 

La résolution adoptée par le XVIIème Congrès Mondial des Sourds à Istanbul, a permis de reconnaître la force de la diversité humaine. La Langue des Signes étant une richesse culturelle et linguistique du XXIème siècle, il est donc fondamental de la considérer comme un droit de l’Homme. 

Ce Congrès manifeste la volonté de la politique inclusive par son thème novateur « Sign Language Right for All ». 

C’est une opportunité pour réaffirmer le droit linguistique 230 ans après la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et de son incontournable premier article : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » 

Ce sera, par ailleurs, l’occasion pour la France de célébrer la Déclaration universelle des droits de l’Homme adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 10 décembre 1948 au Palais de Chaillot à Paris.

Ce congrès marque le désir de s’ancrer dans les principes fondamentaux qui ont présidé à la Convention relative aux droits des personnes handicapées. 

Cette convention internationale vise à « promouvoir, protéger et assurer » la dignité, l'égalité devant la loi, les droits humains et les libertés fondamentales des personnes avec des handicaps en tous genres. L’objectif est la pleine jouissance des droits humains fondamentaux par les personnes handicapées et leur participation active à la vie politique, économique, sociale et culturelle. Elle a été adoptée par l'Assemblée Générale des Nations Unies le 13 décembre 2006, et est entrée en vigueur le 3 mai 2008. 

C’est, actuellement, le texte le plus ratifié dans le monde. Cette convention appuie la place de la langue des signes à travers l’éducation, la culture, la politique, la vie sociale et le sport.

La volonté de la Fédération Nationale des Sourds de France d’organiser ce Congrès marque aussi le souhait d’ouvrir une nouvelle perspective et d’affirmer le statut égal de la langue des signes par rapport aux langues vocales. La langue des signes, et l’accès à la culture sourde doivent être partie intégrante des apprentissages et des modes d’échanges sociaux. 

Nous sommes déterminés à combattre toute forme de discrimination linguistique de façon à permettre à toute personne sourde l’accès à la langue des signes.

C’est la raison pour laquelle nous tenons particulièrement à recevoir un maximum de délégations parmi les 134 fédérations nationales des Sourds dans le monde afin d’adopter une nouvelle résolution historique. 

Nous vous souhaitons de belles opportunités au cours de cet évènement solennel, ainsi que de belles réussites dans vos travaux pour un avenir meilleur.

Vincent Cottineau
Président de la Fédération Nationale des Sourds de France (FNSF)


 

 

En 2015, lors de l’Assemblée Générale de la Fédération Mondiale des Sourds (WFD) à Istanbul en Turquie, les membres ont décidé d’attribuer à la Fédération Nationale des Sourds de France l’organisation du  XVIIIème  Congrès Mondial des Sourds à Paris en juillet 2019.

Nous en sommes très honorés et nous les remercions. Nous sommes très heureux d'organiser le rassemblement le plus important de la communauté sourde.

Nous avons travaillé avec le bureau de la WFD afin de choisir le thème du prochain congrès. Le thème que nous avons choisi est très ambitieux et très lié à la France et en rapport avec l’année 2019. Le thème est « Le droit à la langue des signes pour tous » riche de quatre éléments fédérateurs :

  • Tout d’abord, nous célébrerons les 230 ans de la Déclaration universelle des droits de l’Homme établie en France en  1789. L’article 1er stipule que « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits », ce qui implique le droit pour tous à la langue des signes. 

  • Nous célébrerons également les 230 ans de la mort de l’Abbé de l’Epée, fondateur de la première école publique pour sourds au monde, mixte et sans distinction de classe sociale. Il leur a donnée le droit à une éducation en langue des signes. 

  • Et enfin, 2019 correspondra aux 230 ans de la naissance de Roch Ambroise Auguste Bébian, premier professeur à rendre distinct la langue des signes de la langue française. Il a prouvé que la langue des signes avait toutes les particularités d’une vraie langue comme le sont les langues orales. 

  • Il est important de noter que Paris est également le siège de l’UNESCO. L’UNESCO a pour vocation la coordination de la coopération internationale pour l’éducation, les sciences, la culture et la communication. Le thème de l'UNESCO pour 2019 est aussi lié aux langues.

Nous vous proposons un mois de juillet riche en événements : le Festival Clin d’œil, l’Assemblée Générale de la WFD (réservée aux membres mais le public pourra être présent à titre d’observateur) et enfin le Congrès mondial de la WFD.
 
Nous serons heureux de vous accueillir tous et je vous donne rendez-vous en juillet 2019.

Mme Ronit Laquerrière-Leven
Présidente du Comité d'Organisation du XVIIIème Congrès Mondial de la Fédération Mondiale des Sourds


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Nous employons des cookies afin d’améliorer votre navigation, générer des statistiques, assurer le suivi des campagnes publicitaires et réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de confidentialité et de cookies et comment les gérer sur votre navigateur. Vous pouvez à tout instant modifier les paramètres de gestion de ces cookies.

Ok En savoir plus